10 ANS+ D'EXPERIENCE ET 1000+ PROJETS IMMO MONTÉS AUX MEILLEURS TAUX DU MARCHÉ

Bénéficier du PTZ : ce qu'il faut savoir

Accueil/Bénéficier du PTZ : ce qu’il faut savoir

Le PTZ+, ou prêt à taux zéro renforcé, comme le PTZ est appelé parfois, est destiné à permettre l’acquisition d’un premier logement. Les primo accédants concernés doivent pouvoir justifier de ressources inférieures aux plafonds fixés par l’Etat pour les différentes zones.

 

PTZ 2018Plusieurs situations sont éligibles au PTZ+ : vous pouvez acheter un logement ancien dans les zones B ou C, faire l’acquisition d’un logement neuf ou encore opter pour un terrain et y faire construire votre future maison. Dans le neuf, seules les zones A, A bis et B1 sont concernées.

 

Bénéficier du PTZ+ : quelles sont les conditions ?

 

Pour bénéficier du PTZ+, il faut être primo-accédant à la propriété et ne pas dépasser un certain plafond de ressources. Calculez avant tout la somme des revenus fiscaux de référence des différentes personnes qui occuperont le logement. Attention : l’année à prendre en compte est celle qui précède de deux ans la souscription du prêt.

 

En d’autres termes, pour un PTZ 2018, prenez en compte les revenus fiscaux de 2016. Pour un couple, le plafond est de 51800 euros en zone A, de 42000 euros en zone B1, de 37800 euros en B2 et de 33600 euros en zone C. Pour 3 personnes, ces chiffres se montent respectivement à 62900 euros, 51000 euros, 45900 euros, 40800 euros. N’hésitez pas à consulter le tableau complet des plafonds par zones pour bien monter votre dossier financier.

 

De combien puis-je bénéficier grâce au PTZ+?

 

Pour savoir combien vous pouvez emprunter au maximum dans le cadre d’un prêt à taux zéro, il faut avant tout déterminer le montant total de l’opération immobilière que vous souhaitez réaliser. Le montant total du PTZ+ est obtenu en appliquant un pourcentage à ce coût d’ensemble et en prenant en compte les plafonds de prêt par zone.

 

En 2018, pour l’acquisition d’un logement neuf, le pourcentage s’élève à 40% dans les zones A, A bis et B1, à 20% dans les zones B2 et C. Dans l’ancien avec travaux, il est de 40% dans le zones B2 et C uniquement. Le plafond de l’opération dépend lui du nombre de personnes qui vont occuper le logement.

 

Dans le cas d’un couple sans enfants, il est de 210000 euros en zone A, de 189000 euros en zone B1, de 154000 euros en B2 et de 140000 euros en zone C. N’hésitez pas à consulter le tableau complet sur le site de Premier Taux ou à effectuer une simulation de prêt en ligne.