Résiliation d'assurance de prêt immobilier

Des taux d’emprunt immobilier trop bas

L’été 2019 se termine dans un climat étrange. Les taux d’emprunt immobilier sont anormalement bas. Aujourd’hui, il est possible d’obtenir un emprunt sur 20 ans à moins de 1%, du jamais vu dans toute l’histoire du crédit immobilier ! Dans certains pays, on arrive même à des taux négatifs ! la banque vous paie pour que vous empruntiez ! Comment est-ce possible ?

Pour répondre à cette question, il faut revenir sur les politiques monétaires mises en place par certains pays comme l’Allemagne et les Pays-Bas suite à la crise financière de septembre 2008.  Suite à cette crise, la Banque Centrale américaine (la FED) a décidé d’opter pour une politique monétaire originale, son but était d’acheter des titres de dette publique sur le marché obligataire.  L’objectif de la FED était de réduire les taux de crédit sur le moyen terme et le long terme. Cette stratégie devait permettre de réaliser des gains en capital attendus par les investisseurs en Bourse.

La conséquence de cette politique avait donc pour but au final de relancer l’économie américaine. Ainsi, la FED avait injecté environ 3500 milliards de dollars sur les marchés financiers depuis la crise de 2008 et jusqu’à l’été 2014.

En parallèle, en Europe, à partir de l’été 2012, les taux de crédit négatifs ont fait leur apparition et se sont développés à l’étranger suite à la mise en place par la Banque Centrale Européenne d’un programme de rachat d’actifs sur le marché financier pour un total de 1700 milliards d’euros.

Ce phénomène de baisse des taux directeurs s’est généralisé au Japon et à tous les grands pays développés.

C’est en 2016 que la Banque Centrale Européenne affichera son taux de refinancement à 0%, ce qui aura pour conséquence d’augmenter le volume des capitaux disponibles sur les marchés de la zone euro et donc de diminuer le volume des investissements en titres obligataires. Cela va provoquer un « effet rareté » qui se traduira par l’apparition des taux de crédit négatifs.

Ce phénomène a été renforcé par les anticipations d’inflation, sa courbe étant supposée suivre la courbe des taux.

Au final, l’emprunteur et l’investisseur immobilier se retrouvent gagnants, même si les taux d’emprunt immobilier trop bas cachent un niveau de croissance économique trop bas également. C’est donc un moment propice pour faire racheter son prêt immobilier.

Vous souhaitez obtenir le meilleur taux et les meilleures conditions pour le rachat de votre prêt immobilier ? Contactez-nous, nous pouvons vous aider !

No Comments

Post A Comment

error: Contenu protégé. Veuillez nous contacter pour toute utilisation.