10 ANS+ D'EXPERIENCE ET 1000+ PROJETS IMMO MONTÉS AUX MEILLEURS TAUX DU MARCHÉ
Blog Crédit et Prêt Immobilier : Conseils et Aide
Accueil/Actualités/Primo accédant : achetez votre premier bien immobilier

Primo accédant : achetez votre premier bien immobilier

Un « primo accédant » indique un particulier qui se lance pour la première fois dans l’achat d’un bien immobilier. Il existe pour cette catégorie de personnes des types de prêts et d’aides facilitant l’accès à la propriété de leur logement.

L’apport personnel 10 % pour un primo accédant dans l’achat immobilier

En matière immobilière, un primo accédant, comme son nom l’indique, signifie « avoir accès à la propriété pour la première fois ». Toutefois, la plupart des jeunes mariés ou célibataires qui projettent une telle opération ne disposent pas d’un budget suffisant pour sa réalisation. Pour les aider à acheter un premier bien immobilier, certains établissements financiers proposent la possibilité d’effectuer un emprunt avec un apport personnel de 10 % seulement. Les 90 % restants sont acquis à titre de crédit immobilier. Cet avantage est uniquement octroyé à un primo accédant.

 

Réalisez une simulation d’emprunt immobilier avec Premier Taux

 

Le crédit à taux zéro pour un primo accédant

Être un primo accédant vous donne le privilège d’avoir accès, sous conditions, au « crédit à taux zéro », c’est-à-dire d’emprunter de l’argent sans être soumis à un quelconque intérêt. L’un des critères d’obtention est de prouver à l’établissement de crédit que vous n’êtes réellement pas propriétaire d’un bien immobilier sur les deux années précédant la demande de crédit. En fournissant des fiches de paie, vous prouvez également que vos ressources n’excèdent pas les plafonds imposés par la banque. En rassemblant ces deux critères seulement, vous pouvez acheter un premier bien immobilier en obtenant un emprunt sans intérêt. Vous pouvez ainsi acquérir :

  • Un logement neuf,
  • Un bâtiment d’habitation ancien nécessitant des travaux de rénovation si les travaux représentent 25% du coût de l’opération
  • Un local d’autre usage, notamment de travail ou de commerce que vous souhaitez transformer en habitation
  • Un ancien logement social que vous souhaitez utiliser comme résidence principale.

Sachez  toutefois : en matière d’emprunt immobilier, toutes les banques n’accordent pas les mêmes conditions en fonction des profils emprunteurs. Ces différences affectent tant les conditions d’octroi de prêt que les barèmes de taux.

Profils emprunteurs : les conditions d’emprunt pour les primo-accédants

De manière générale, les organismes prêteurs apprécient les particuliers accédant pour la première fois à la propriété, en particulier s’ils sont jeunes. Ces premiers achats concernent le plus souvent la résidence principale. En effet, le potentiel d’évolution professionnelle de l’emprunteur, et donc à terme le potentiel d’augmentation de son salaire, est un critère particulièrement favorable.

Pour ce type de profils emprunteurs, les banques n’exigent souvent pas d’apport, beaucoup d’entre elles acceptant de financer l’intégralité du bien, y compris les frais de notaire. De plus, le jeune âge des emprunteurs permet d’accéder facilement à des emprunts sur 25, 30 voire 35 ans.

Toutefois, les contrats à durée déterminée sont généralement proscrits, en particulier si l’emprunteur est seul à contracter le prêt. En revanche, un crédit contracté conjointement par deux personnes dont l’une est titulaire d’un contrat à durée déterminée, pose généralement moins de difficultés, a fortiori si le co-emprunteur est titulaire d’un contrat à durée indéterminée.

Parmi les éléments étudiés, les banques vont estimer l’importance du saut de charge. Celui-ci est la différence entre le loyer actuel et la future mensualité. Il doit pouvoir aisément être supporté par l’emprunteur.

Pour les titulaires d’un contrat à durée indéterminée, un minimum d’une année d’ancienneté est préférable.

Il est important de noter que le primo accédant peut bénéficier du Prêt à Taux Zéro (PTZ), accordé en fonction de trois critères cumulatifs : la situation du bien, le niveau de ressources (plafonné) et la composition du ménage qui emprunte.

Profils emprunteurs : les conditions d’emprunt pour les secondo-accédants

Les particuliers accédant à la propriété pour la seconde fois sont généralement recherchés par les banques. En effet, ils disposent souvent d’un apport personnel conséquent. Cet apport provient de la plus-value effectuée lors de la revente du bien précédent. Au besoin, un prêt-relais peut être accordé dans les mêmes conditions que le prêt principal. Pour ce type d’emprunt immobilier,  les organismes prêteurs se prémunissent généralement contre le risque de baisse du marché. À cette fin, ils réduisent leur estimation de la valeur du bien concerné de 30 %.

Profils emprunteurs : les conditions d’emprunt pour les investisseurs

Les clients investisseurs sont traités différemment par les organismes prêteurs. Moins captifs que des emprunteurs qui domicilient leurs salaires, les investisseurs se voient souvent appliqués une surcote de 0,1 à 0,2 %.

Des financements à 100 % sont possibles sur des durées de 20 ans en général. Un tel montage est particulièrement intéressant sur le plan fiscal car il permet la déduction des intérêts d’emprunts des revenus fonciers, réduisant ainsi l’imposition.

Enfin, pour ce qui concerne les investissements locatifs, les organismes prêteurs et les banques demandent souvent aux investisseurs de disposer d’une épargne au moins égale à 12 mois de loyers. Ceci afin de se prémunir d’une vacance prolongée ou d’impayés de loyers.

Vous souhaitez connaître votre profil emprunteur ? Contactez-nous dès aujourd’hui pour un entretien gratuit sans engagement.

Ecrit par

L'auteur n'a pas encore renseigné son profil

Laisser un commentaire