10 ANS+ D'EXPERIENCE ET 1000+ PROJETS IMMO MONTÉS AUX MEILLEURS TAUX DU MARCHÉ
Blog Crédit et Prêt Immobilier : Conseils et Aide
Accueil/Blog/Les dispositifs d’aide à l’achat d’un logement

Les dispositifs d’aide à l’achat d’un logement

Les dispositifs d’aide à l’achat d’un logement

L’acquisition d’un logement est classée parmi les investissements les plus importants pour un ménage. Afin de réaliser un projet d’achat d’un bien immobilier, il est possible de bénéficier d’un financement via des dispositifs d’aide.

L’emprunt sans intérêt ou le PTZ

Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro est l’un des dispositifs d’aide à l’achat d’un logement que les emprunteurs peuvent solliciter auprès d’un établissement de crédit. Entré en vigueur au début janvier 2011, ce type de crédit s’adresse aux « primo accédants », c’est-à-dire aux personnes qui projettent d’avoir accès à la propriété d’un bien immobilier via un achat. Cette aide est octroyée sous deux conditions. En premier lieu, les ressources dont dispose le demandeur ne doivent pas dépasser un plafond fixé par l’organisme prêteur. En second lieu, le demandeur ne dit pas avoir été propriétaire de son habitation principale au cours des deux années précédant la demande.

Le crédit « Action Logement »

Appelé également « 1 % logement », le dispositif « Action Logement » est un autre dispositif d’aide à l’achat logement accordé aux salariés de toutes entreprises du secteur privé adhérant au CIL, ou Comité Interprofessionnel du Logement. Par ce dispositif d’aide, le bénéficiaire a la possibilité d’acheter ou de faire construire sa résidence principale. Il peut s’agir d’un logement neuf ou d’un logement ancien ne nécessitant pas de travaux, mais qui doit suivre les normes de performances énergétiques. Le montant de l’Action Logement varie entre 7 000 € et 25 000 €, en fonction de la zone de situation du bien immobilier. En moyenne, le prêt Action Logement dure 20 ans. Le crédit ne dépasse pas les 30 % du montant total de l’opération.

Un lien avec le contrat de travail ?

Bien que les salariés bénéficient de cette aide sous contrat, celle-ci n’a aucun lien avec son contrat de travail. Le bénéficiaire n’a donc pas à effectuer un remboursement par anticipation dans le cas où il quitterait l’entreprise qui l’emploie.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous dès maintenant pour un entretien sans engagement.

Ecrit par

L'auteur n'a pas encore renseigné son profil

Laisser un commentaire