10 ANS+ D'EXPERIENCE ET 1000+ PROJETS IMMO MONTÉS AUX MEILLEURS TAUX DU MARCHÉ

Catégorie : Blog

Accueil/Archive par Catégorie "Blog" (Page 6)

Stabilisation générale des taux d’intérêt

Après plusieurs mois consécutifs de hausse, les taux de crédit immobilier se sont enfin stabilisés. Les disparités de taux d’intérêt entre les régions restent également inchangées. Ainsi, l’Est et le Nord demeurent les régions les plus chères de France, contrairement au Sud-Est ou à l’Ile-de-France.

 

Cette stabilisation des taux s’explique en grande partie par la baisse de l’indice OAT, indice de référence des prêts immobiliers à taux fixe. Cette baisse pourrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’été et se répercuter au niveau des banques commerciales.

 

Cela nous laisse envisager une légère baisse des taux de crédit immobilier à compter de l’automne 2011, ce qui serait bienvenue, surtout compte tenu de la hausse générale des prix, mais aussi du poids de la dette européenne, et notamment de la situation économique de notre voisin grec…

 

Le Gouvernement a statué sur la réforme de l’ISF

Le seuil d’entrée de l’ISF était jusqu’à présent fixé à 800 000 euros et passe désormais à 1,3 millions d’euros, ce qui représente environ 300 000 contribuables qui ne seront plus soumis à l’ISF.

 

Le taux d’imposition a également été allégé puisqu’il sera, à compter de 2012, de 0,25% pour les patrimoines évalués entre 1,3 et 3 millions d’euros et de 0,5 % pour les patrimoines immobiliers plus importants.

 

Autre changement : le déplafonnement. Après le bouclier fiscal, c’est au tour de l’ISF. L’ISF ne sera plus plafonné.

 

En contrepartie de cette réforme fiscale, d’autres impôts ont vu le jour, comme l’Exit Tax pour les personnes qui quittent la France. 

 

Les prix de l’immobilier toujours en hausse pour le mois de mars

Selon le groupe pap.fr, les prix de l’immobilier dans les principales agglomérations sont toujours en hausse : pour le 17e mois consécutif pour les maisons individuelles qui affichent une progression de 0.97 % ; pour le 5e mois consécutif pour les appartements avec une hausse de 0.24 % sur mars. Quant au taux de négociation qui indique l’écart existant entre le prix facial (affiché sur l’annonce) et le prix réel (celui auquel s’est réalisé la transaction), il se stabilise autour de 6,5 % pour les maisons individuelles et 4,5 % pour les appartements.

 

Malgré la hausse des prix au m2 et la hausse des taux de crédit immobilier, il est encore très intéressant d’investir dans la pierre, ces hausses étant largement compensées par le PTZ+, aide de l’Etat pour réduire le coût du crédit immobilier et accessible à toutes les personnes souhaitant acheter un 1er logement.

 

La loi Lagarde sur l’assurance de votre crédit immobilier

La Loi Lagarde sur l’assurance de votre crédit immobilier mise en application depuis le 1er septembre 2010 permet à l’emprunteur de souscrire son contrat d’assurance auprès de l’assurance de son choix, ce qui permet à l’emprunteur de réaliser une économie sur le coût de son crédit immobilier pouvant aller jusqu’à 15 000 €.

 

Certaines banques sont encore réticentes pour mettre en application cette loi et préfèrent imposer à leurs clients d’opter pour le contrat dit « contrat groupe » par opposition à la « délégation d’assurance ». A garanties équivalentes, la délégation d’assurance est donc un contrat nettement plus intéressant pour réduire le coût total du crédit immobilier de l’emprunteur et donc le T.E.G.(taux effectif global).

 

En relation avec une trentaine de compagnies d’assurance différentes, votre courtier en crédit immobilier Premier Taux négocie pour vous les meilleures conditions et la meilleure assurance de votre crédit immobilier au prix le plus juste en fonction de votre état de santé ; Premier Taux se charge également de toutes les démarches liées à la mise en place de votre délégation d’assurance.

 

Le PTZ renforcé pour 2011, ou PTZ +, pour vous aider à financer votre crédit immobilier

Le « PTZ + » appelé aussi « Prêt à taux zéro renforcé » est entré en application depuis le 1er janvier 2011. Il remplace l’ancien dispositif qui était en vigueur jusqu’au 31 décembre 2010.

Premier-Taux-pret-accession-socialeComme l’ancien dispositif, le PTZ + concerne les toutes personnes qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale sur les 24 derniers mois et qui souhaitent financer l’acquisition de leur résidence principale. Voici les principales nouveautés à retenir pour préparer votre dossier de crédit immobilier :

  • le PTZ + est désormais universel : quel que soit votre niveau de ressources, vous avez automatiquement droit au PTZ +.
  • le montant du PTZ + est fonction de votre revenu fiscal de référence qui figure sur votre dernier avis d’imposition,
  • le montant du PTZ + est aussi fonction du niveau de performance énergétique du logement que vous achetez (cf notre article sur le DPE) : plus le bien est énergivore, plus le montant du PTZ sera faible. Si vous achetez un logement BBC, vous aurez le montant maximum ce qui réduira fortement le coût de votre crédit immobilier,
  • enfin, le montant du PTZ est fonction également de la composition du ménage : plus vous avez d’enfant à charge, plus vous aurez droit à un montant élevé.

La remontée des taux de crédit immobilier marque le pas

Après une année 2010 record avec des taux de crédit immobilier historiquement bas, la hausse des taux de crédit immobilier est bel et bien là, les taux de crédit immobilier remontent lentement mais surement.

 

Amorcée depuis décembre 2010, la remontée des taux immobilier poursuit sa progression. L’indice OAT qui sert d’indice de référence des crédits immobiliers à taux fixes a en effet dépassé la barre des 2,5 % de l’été dernier. Les prévisions de hausse du niveau de l’inflation et du niveau de la croissance économique y sont pour quelque chose.

 

Cela dit, l’effet PTZ + en application depuis le 1er janvier 2011, devrait compenser la hausse des taux de crédit immobilier. La tendance est à la lente poursuite de la remontée des taux d’ici le printemps 2011.

 

Il faut donc profiter de cette période de hausse des taux de crédit immobilier pour faire jouer la concurrence entre les banques par l’intermédiaire de votre courtier en crédit immobilier premiertaux.com pour négocier à la fois la taux de crédit immobilier, la partie assurance et allonger si nécessaire la durée du crédit immobilier sans impacter la mensualité. Des facteurs essentiels pour optimiser votre coût de crédit.

 

Le DPE : Diagnostic de Performance Énergétique pour l’acquisition de votre logement

Le DPE est un rapport établi par un professionnel de l’immobilier qui indique l’étiquette énergétique d’un logement selon différents critères relatifs à la consommation énergétique et le taux d’émission de gaz à effet de serre.

 

Le DPE doit être réalisé obligatoirement par le propriétaire et permet à l’acquéreur de connaître la performance énergétique du logement selon une échelle d’étiquettes allant de A à G, A étant la note énergétique la plus performante.

 

A savoir : plus on se rapproche de la note A, plus le montant du PTZ pour votre dossier de crédit immobilier sera élevé. C’est une des nouveautés de la nouvelle réglementation fiscale pour 2011.

 

Alors, avant d’acheter votre logement, pensez déjà à demander à son propriétaire ou à l’agence immobilière l’étiquette énergétique du bien. D’une note à l’autre, le montant de votre PTZ pour votre dossier de crédit immobilier peut être doublé. Par exemple, pour un bien noté C ou D, vous aurez un PTZ en moyenne 2 fois plus élevé que pour un bien noté F ou G.

 

Statu quo sur les taux directeurs de la Banque Centrale Européenne

Le principal taux directeur de la BCE (Banque Centrale Européenne) aussi appelé « taux de refinancement » a encore été maintenu au niveau record de 1 %, et ce, depuis le mois de mai 2009.

 

Rappelons que le taux de refinancement de la BCE se répercute indirectement sur les taux de crédits immobiliers accordés aux particuliers. Le taux de refinancement de la BCE sert en effet à fixer l’indice Euribor 3 mois, indice de référence des crédits immobiliers. D’après Jean-Claude Trichet, Président de la BCE, « la croissance devrait se poursuivre à un rythme modéré lors de la deuxième partie de l’année  » et « dans le même temps, l’incertitude prévaut ».

 

Nous prévoyons une hausse des taux directeurs de la BCE d’ici le premier trimestre 2011. Il faut donc profiter des taux immobiliers au plus bas pour renégocier son crédit immobilier.

 

Les taux immobiliers au plus bas

Depuis quelques mois maintenant, la courbe des taux immobilier est en chute libre. Cette année 2010 est totalement atypique puisque les taux d’intérêt sont descendus au point d’inflexion le plus bas depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

 

Nous sommes sur des taux proches de 3 % sur 15 ans. Ce record historique s’explique par le faible niveau de croissance dans l’Union Européenne et le niveau d’inflation proche de 0 %. Il est donc temps de devenir propriétaire ! car le coût du crédit immobilier est très faible. Cela devrait permettre de relancer le volume de transactions immobilières, les investissements locatifs. Mais surtout, nombre de personnes ayant déjà un crédit immobilier renégocient actuellement les conditions de leur crédit immobilier. Les courtiers en crédit immobilier sont débordés de demandes de rachat de crédit immobilier et de renégociation de crédit immobilier.

 

Si vous avez emprunté à 5 % en 2008-2009, il est urgent de renégocier votre crédit immobilier aux conditions actuelles, cela vous permettra d’économiser une somme allant de 20 000 à 70 000 € selon le montant de votre capital à rembourser et selon la durée du crédit immobilier qu’il vous reste à courir. Cela ne va certainement pas durer très longtemps et nos prévisions des taux immobilier pour 2011 sont à la hausse.

 

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2010

Le prêt à taux 0 % est un prêt à 0% d’intérêt alloué par l’Etat pour toutes les personnes qui sont locataires de leur résidence principale (ou hébergés) depuis au moins 2 ans. Le montant du PTZ est fonction de différents critères évalués par le conseiller financier qui étudiera votre dossier de crédit immobilier, à savoir :

  • Ressources du foyer fiscal : revenu fiscal de référence figurant sur votre dernier avis d’imposition,
  • Nombre de personnes composant le ménage (si Madame est enceinte de plus de 3 mois, on retiendra le futur enfant comme enfant à charge dans le foyer)
  • Zone géographique : A, B ou C. La zone A couvre la région parisienne et une partie de la côte d’Azur, la zone B couvre les grandes agglomérations, la zone C le reste du territoire (zones rurales et villes de moins de 50 000 habitants).

Les modalités de remboursement du PTZ varient également en fonction de votre revenu fiscal de référence. Si vos revenus sont proches du SMIC, vous pourrez bénéficier d’un différé de remboursement du PTZ. Si vous avez un bon salaire, vous devrez rembourser le PTZ au début de votre crédit immobilier. Plus le montant du PTZ est élevé, plus le coût de votre crédit immobilier sera faible, plus vite vous allez amortir votre capital.